Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Aller en bas

Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Sam 8 Aoû 2015 - 17:34

Pendant la guerre de sécession, le nord comme le sud utilisèrent des revolvers à percussion importés d'Angleterre comme les Beaumont-Adams, Tranter ou Webley-Bentley.

Une compagnie américaine dénommée "Massachussets Arms Co" fabriqua même des Beaumont-Adams sous license pour l'armée nordiste.

Les  Beaumont-Adams et les Tranter, fabriqués à Londres, avaient un  cadre fermé, alors que les Webley-Bentley, fabriqués à Birmingham, avaient un faux cadre fermé, le canon étant fixé sur l'axe du barillet au moyen d'une clavette comme sur les Colts. Cette disposition permettait de réduire les coûts de fabrication.

Les 3 marques avaient pour point commun leur très simple et très ingénieux levier-bourroir situé sur le canon gauche du canon (ce dispositif ayant été inventé par Tranter).

Un autre point commun qui m'a énormément surpris lorsque j'ai reçu le Webley-Bentley dont vous verrez les photos ci-dessous, est l'absence d'encoches de verrouillage du barillet comme celles qu'on trouve sur les revolvers américains.

En effet, lorsque j'ai manipulé mon Webley-Bentley qui a pourtant l'air de n'avoir pratiquement jamais servi, j'ai été absolument horrifié par l'ENORME jeu du barillet, et j'ai dû résister à une furieuse envie de le renvoyer aussitôt à son expéditeur.

Mais un plus ample examen de l'arme m'a ensuite permis de mieux comprendre son fonctionnement : le doigt élévateur, lors de l'armement du chien (en simple comme en double action) amène une chambre en face du canon, mais en laissant au barillet un jeu assez important, et ce n'est que lorsque la détente est pressée à fond qu'un ergot (que j'ai mis en rouge sur une photo ci-dessous) situé à larrière de cette dernière, vient bloquer ce barillet en s'appuyant contre le rempart séparant les cheminées.

Bien que je n’aie jamais eu un Adams ou un Tranter en main, je pense que leur fonctionnement doit être identique (mais il y au moins un des membres du ROW qui, portant le même pseudo que le dernier, pourrait nous le préciser). Il y a en tous cas quelque chose qui, je suppose, doit être commun aux 3 marques : c'est l'extraordinaire moelleux du mécanisme !

Par ailleurs, ce qui m'étonne sur ces armes est que leur calibre le plus courant est appelé par les anglais "54 bore", ce qui correspond au calibre américain .442. Malgré toutes mes recherches sur internet, je n'ai pas réussi à trouver l'explication de cette appellation...


Le Webley-Bentley et son ingénieux levier-bourroir


La clavette type Colt


En rouge, l'ergot situé à l'arrière de la détente, en appui contre un des remparts inter-cheminées
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Longue Carabine le Sam 8 Aoû 2015 - 18:59

Très intéressant
! ! ! C'est un détail que j'ignorais . . . Par contre le levier-bourroir ressemble bougrement à celui du " Le Mat "très fragile , au point que je chargeais le mien avec un jet en bronze . La ligne générale est élégante , c'est une belle arme ! ! !
avatar
Longue Carabine
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 2044
Age : 70
Localisation : Le Mans su mer - City
Date d'inscription : 22/06/2011
Arme favorite : J'adore mes 75 armes
Shoot : 5038
Kill : 196

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par tranter 44 le Sam 8 Aoû 2015 - 20:20

Je suis en effet l'heureux possesseur d'un Tranter - 4th Model -double action de 1860











Sur mon exemplaire il n'ya pas un jeu important du barillet, mais il est effectivement bloqué comme l'indique Pat....

Pour ce qui est du calibre il est fait mention du calibre 54 bore ???

Coucou04



Coucou04
avatar
tranter 44
Quinte
Quinte

Nombre de messages : 1130
Age : 74
Date d'inscription : 02/12/2011
Shoot : 3862
Kill : 111

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 9:05

Longue Carabine a écrit:     Très intéressant
! ! !  C'est un détail que j'ignorais . . . Par contre le levier-bourroir ressemble bougrement à celui du " Le Mat "très fragile ,  au point que je chargeais le mien avec un jet en bronze . La ligne générale est élégante , c'est une belle arme ! ! !


LC, j'ai eu un Le Mat (une réplique Pietta naturellement, pas un original malheureusement), et je peux te dire que le levier breveté par tranter n'est en aucun cas fragile !! Le fait qu'il soit constitué d'une barre d'acier plein assez large et épaisse, ajouté au fait que l'effort se porte sur la tranche de cette barre donne quelque chose de très résistant.


Dernière édition par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 15:32, édité 1 fois
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 9:15

tranter 44 a écrit:Je suis en effet l'heureux possesseur d'un Tranter - 4th Model -double action de 1860

Sur mon exemplaire il n'ya pas un jeu important du barillet, mais il est effectivement bloqué comme l'indique Pat....

Pour ce qui est du calibre il est fait mention du calibre 54 bore ???

Coucou04
Coucou04



Tranter, le jeu dont j'ai parlé existe quand le chien est au repos, il se réduit quand il est à l'armé (le doigt élévateur étant alors en position haute) et s'annule quasiment totalement quand on presse la détente. En est-il de même pour le tien ?

Par ailleurs, bien que je ne puisse te citer les ouvrages (la mémoire n'étant plus la même à 65 ans bientôt qu'à 20 ans), je te confirme que j'ai souvent lu cette mention du "54 bore" tant pour les Tranter, que les Adams ou les Webley-Bentley.

Pour le vérifier, il te suffit de taper "54 bore" dans google, et tu verras les résultats, à commencer par Wikipédia :

https://en.wikipedia.org/wiki/Beaumont%E2%80%93Adams_revolver

Donc, si quelqu'un pouvait éclairer notre lanterne quant à cette mesure de calibre, je lui serais pour ma part très reconnaissant !!
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par tranter 44 le Dim 9 Aoû 2015 - 11:18

Effectivement lorsque le chien est à l'armé et que tu presse la détente, le barillet est bloqué par l'ergot dont tu fait mention

Pour ce qui est du calibre, j'ai trouvé ce qui suit sur le web, ce qui correspond à ce que tu mentionnes

Le revolver Beaumont-Adams (ou le Tranter) , à double action, revolver à percussion. Initialement adopté par l'armée britannique en .442 calibre (54-alésage, 11.2mm) en 1856, beaucoup ont été plus tard converti pour utiliser percussion centrale cartouches . Il a été remplacé en service en Colombie en 1880 par le calibre .476 (en fait 11.6mm)

En partenariat avec George et John Deane, la société de Deane, Adams & Deane a produit le nouveau revolver dans une variété de calibres et de tailles, de pistolets de poche à de grandes versions militaires. Le Royaume-Uni a officiellement adopté le 54-alésage (.442 calibre) Beaumont-Adams en 1856, [4] Hollande et la Russie après peu de temps après. Pour répondre à la demande croissante pour ses armes, Deane, Adams & Deane contractés entreprises à Birmingham et Liège pour fabriquer leurs armes sous licence. Le nouveau revolver a donné Robert Adams un fort avantage concurrentiel et Samuel Colt fermé son usine de Londres en raison d'une baisse des ventes.

Coucou04
avatar
tranter 44
Quinte
Quinte

Nombre de messages : 1130
Age : 74
Date d'inscription : 02/12/2011
Shoot : 3862
Kill : 111

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 11:52

tranter 44 a écrit:Effectivement lorsque le chien est à l'armé et que tu presse la détente, le barillet est bloqué par l'ergot dont tu fait mention

Pour ce qui est du calibre, j'ai trouvé ce qui suit sur le web, ce qui correspond à ce que tu mentionnes

Le revolver Beaumont-Adams (ou le Tranter) , à double action, revolver à percussion. Initialement adopté par l'armée britannique en .442 calibre (54-alésage, 11.2mm) en 1856, beaucoup ont été plus tard converti pour utiliser percussion centrale cartouches . Il a été remplacé en service en Colombie en 1880 par le calibre .476 (en fait 11.6mm)

En partenariat avec George et John Deane, la société de Deane, Adams & Deane a produit le nouveau revolver dans une variété de calibres et de tailles, de pistolets de poche à de grandes versions militaires. Le Royaume-Uni a officiellement adopté le 54-alésage (.442 calibre) Beaumont-Adams en 1856, [4] Hollande et la Russie après peu de temps après. Pour répondre à la demande croissante pour ses armes, Deane, Adams & Deane contractés entreprises à Birmingham et Liège pour fabriquer leurs armes sous licence. Le nouveau revolver a donné Robert Adams un fort avantage concurrentiel et Samuel Colt fermé son usine de Londres en raison d'une baisse des ventes.
Coucou04



Oui, j'ai déjà lu la même chose, Tranter, mais cela n'explique pas cette histoire de "bore" qui signifie tout simplement "calibre" en anglais.

Il existe sur le net de nombreuses tables de conversion des calibres d'armes en fonction des pays et de leur système de mesure, mais je n'ai jamais pu y trouver à quoi peut correspondre ce "54". Ce n'est pas une  mesure en pouces, puisque cela correspond à 0,442 pouce. Donc, quelle est l'unité de mesure de ce 54 ????  . "That is the question", comme disait mon pote Hamlet !
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par madenn23 le Dim 9 Aoû 2015 - 12:05

Le bore est équivalent au gauges, c'est à dire qu'il représente le nombre de balle ronde en plomb pur du calibre pour obtenir une livre (comme pour le cal 12)

.440in= 1.117600cm
la masse volumique du plomb est de 11.3437g/cm3

le volume d'une sphère de 1.1176 cm de diamètre est de 0.73052919 cm3

V*Mv=8.286903972603g*54=447.4928g

Une livre anglaise est égale à 453,59237g
Une livre impérial (utilisé à l'époque) à 453.592338 g

Soit 6.1g d'erreur avec une balle de .440 sachant que le diamètre était certainement un chouilla plus gros et qu'à l'époque ils ne s'emmerdaient pas pour arrondir les angles.

Pour moi c'est l’explication la plus logique de ce calibre. Coucou21
avatar
madenn23
Loser

Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 03/07/2015
Arme favorite : MAG 58
Shoot : 1169
Kill : 3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par tranter 44 le Dim 9 Aoû 2015 - 13:24

CQFD......

Merci madenn23
Applaudissements02
avatar
tranter 44
Quinte
Quinte

Nombre de messages : 1130
Age : 74
Date d'inscription : 02/12/2011
Shoot : 3862
Kill : 111

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par madenn23 le Dim 9 Aoû 2015 - 13:55

J'ai refait le calcul avec une balle de 442 et ça me donne 453.622771

soit une diff de l'ordre de 0.3g Santé
avatar
madenn23
Loser

Nombre de messages : 17
Age : 24
Date d'inscription : 03/07/2015
Arme favorite : MAG 58
Shoot : 1169
Kill : 3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 15:28

Grand merci à toi, madenn23. Ton explication tient effectivement bien debout.

Je connais depuis très longtemps le mode de calcul des "gauges" (Ah, ces Anglais, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !), mais je n'y ai pas pensé pour le coup car ce qui "enduit d'erreur" comme disait l'autre, est cette dénomination de "54 bore" plutôt que "54 gauge" comme on parle habituellement du "12, 16 ou 20 gauge".
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 17:28

madenn23, je viens de refaire les calculs suivant tes données, et je n'aboutis pas au même résultat que toi.

En effet, un diamètre de 0,442 pouces x 25,4 mm = 11,2268 mm.

Je divise ensuite par 2 ce diamètre de 11,2268 mm, ce qui me donne 5,6134 mm, qui élevé au carré, me donne 31,5102596, que je multiplie enfin par pi (3,14159265) pour obtenir un volume de la balle de 0,999824 cm3 (assez différent de tes 0.73052919 cm3).

Je reprends donc ces 0,999824 cm3 que je multiplie par la masse volumique du plomb de 11.3437g/cm3, et j'arrive à un poids de la balle de 11,2294009 grammes. Ce poids de la balle multiplié par 54 me donne un poids total de 606,387647 grammes, ce qui est assez loin des 453,592338 grammes de la livre impériale anglaise.

Je te précise tout de suite que d'une part, je n'ai jamais été parmi les premiers en math, et que d'autre part, les années ont fait d'énormes dégâts parmi mes neurones. Je peux donc m'être trompé, et j'aimerais que tu revérifies.
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Patibulaire le Dim 9 Aoû 2015 - 18:37

Je reviens une fois de plus sur ces calculs de gauge (avec en même temps un terrible mal de tête), car j'ai trouvé sur Wikipédia la bonne formule qui confirme d'ailleurs que madenn23 avait bien raison. Cette formule est la suivante :



Dans cette formule, "d" est le diamètre de la balle, "n" est la "gauge", et "7000" est la crorrespondance en "grains" d'une livre anglaise de plomb pur ayant pour masse volumique 11,34 g/cm3.

Le calcul effectué pour ce fameux 54 bore (ou gauge) donne un diamètre de balle de 11,2259457 mm qui, divisé par 25,4 mm pour un pouce, donne 0,44119663 pouce arrondi à 0,442.

Le même calcul avec un "12 gauge" donne un diamètre de 18,53 mm ce qui correspond bien au canon d'un 12 non chocké.

Sur ce, je vais immédiatement me coucher avec ma boite d'aspirine, et pardon à madenn23 d'avoir mis en doute son calcul (et pourtant, je n'ai toujours pas compris où était l'erreur dans le mien !).
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1836
Age : 102
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4491
Kill : 222

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les revolvers anglais de la guerre de sécession

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum