Transformation Remington 1858

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Tombstone Kilmer le 2014-11-24, 14:21

Question pertinente, je ne le ferais pas!

_________________
Tombstone Kilmer
avatar
Tombstone Kilmer
Paire
Paire

Nombre de messages : 198
Age : 59
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/11/2014
Arme favorite : Le Mat Cavalry
Shoot : 1321
Kill : 9

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Cobravif le 2014-11-24, 14:31

Pas tout à fait, pour des raisons d'équilibre et d'esthétique. L'esthétique, à la rigueur... mais l’équilibre c'est important.
Quant à la résistance d'une arme à poudre noire, c'est au niveau du barillet qu'il faut qu'elle soit la plus forte, en raison de la vivacité de la P.N.
Avec des poudres progressives, la pression est plus forte dans le canon qu'avec de la P.N. mais toujours moins forte que dans le barillet. C'est dû au fait que la balle prend sa vitesse avec une certaine inertie et que la pression monte au fur et à mesure de la progression de la balle dans le tube. Dans le même temps, le volume disponible pour les gaz est plus grand et la montée en pression s'accélère avec le réduction de la taille des grains de poudre.
Avec de la poudre noire la combustion est plus rapide même si le dégagement de gaz est moins grand qu'avec la même masse de PSF et la pression maximale est atteinte alors que la balle est à peine dans le canon, et elle est donc supportée pour l'essentiel par la chambre du barillet.
Avec de la poudre sans fumée, la pression est maximale alors que la balle est presque à la bouche de sortie du canon.
Il faut aussi ajouter dans le cas des poudres sans fumées, progressives donc, un phénomène d'ondes stationnaires qui n'existe pas dans le cas de poudre noire.
Il a fallu beaucoup de recherches sur les doses et progressivités permettant d'avoir des rendements optima avec les psf pour mettre en évidence tous ces phénomènes. On pourrait disserter dessus mais on sortirait de la poudre noire qui est le thème de ce forum.
Mais c'est parce que les P.N. sont vives que le principal de la pression est supporté par le barillet au moment du tir.
La surépaisseur des canons, rendue nécessaire par le besoin de les rendre résistants aux chocs extérieurs comme ceux subis en cas de chutes, est le garant que même gravés extérieurement par la rouille, il y a peu de chance de voir éclater un canon de revolver à poudre noire.


Dernière édition par Cobravif le 2014-11-24, 16:44, édité 1 fois

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : Les vaniteux, les orgueilleux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.





avatar
Cobravif
Full
Full

Nombre de messages : 2309
Age : 65
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 24/09/2012
Arme favorite : Le Mat, Win73, Colt,
Shoot : 4585
Kill : 257

Voir le profil de l'utilisateur http://cobravif.technique.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Ringo le 2014-11-24, 14:37

On peut donc en conclure que le fait d'enlever un peu de matière sur chaque face sur une profondeur inférieure à 1 mm n'affecte pas la résistance du canon, et surtout ne crée pas d'affaiblissement de la structure suffisant pour générer un risque d'éclatement ?
Si c'est bien le cas, ça ouvre des horizons en matière de défarbage "artistique".
Coucou21


Dernière édition par Ringo le 2014-11-24, 14:42, édité 1 fois

_________________
«La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité» Albert Camus

"L'homme vraiment libre est celui qui sait refuser une invitation à dîner, sans donner de prétexte." Jules Renard
avatar
Ringo
Sheriff adjoint
Sheriff adjoint

Nombre de messages : 10053
Age : 62
Localisation : Armorique
Date d'inscription : 22/11/2011
Arme favorite : GLB S&G
Shoot : 14540
Kill : 536

Voir le profil de l'utilisateur http://repliquesoldwest.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par lakota le 2014-11-24, 14:40

intéressant tes remarques,Cobravif, bizarrement ,j'aurais dit que la PN était moins vive que la PSF, mais je comprends mieux maintenant, merci de ta mise au point !

_________________
En matière de whiskies, j'ai des goûts simples, je me contente aisément du meilleur.
avatar
lakota
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1807
Age : 62
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 28/10/2012
Arme favorite : Colt Army 1860
Shoot : 3771
Kill : 67

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Vieux trappeur le 2014-11-24, 15:58

Bonjour,

Moi, je me conterais quand même d'un coup de papier de verre!

Comme dit plus haut, les marquages sont moins profond que ce qu'ils ont en l'air!

Et ça part assez vite, il faut juste faire attention a ne pas trop toucher aux arêtes!

_________________
avatar
Vieux trappeur
Paire
Paire

Nombre de messages : 154
Age : 49
Date d'inscription : 18/11/2011
Arme favorite : Remington 58 Army
Shoot : 2362
Kill : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Cobravif le 2014-11-24, 17:02

De toute façon, on n'a jamais intérêt à meuler ou limer l'extérieur d'un canon d'arme à feu de façon excessive. Les marquages qu'ils portent sont en général assez peu profonds et la plupart ont leur utilité.
Certains d'entre vous le savent, je ne suis pas adepte du vieillissement accéléré des armes par des techniques comme le dé-bronzage ou l'effacement par abrasion des marques de fabricants. Je sais apprécier les réalisations de certains dans ce domaine, mais cela ne me tente absolument pas. Certaines de mes répliques ont pris de la patine, mais c'est parce qu'elles m'ont suivi dans mes "crapahuts" en mer ou en montagne, dormant la journée dans mon sac ou ma musette, veillant sur moi dans mon duvet pendant la nuit et, lorsque l'espace était "clair" c'est à dire sans personne visible dans un cercle qui excédait la portée max de mon arme, chantonnant quelques notes pour réveiller l'écho - et non pas les cow-boys. Wink
Puis les randonnées en montagne se sont faites en famille, alors mes petits camarades sont restés sagement dans le coffre-fort en attendant les heures de tir au stand. Les jours où je pouvais avoir la clé du stand en dehors des heures normales, j'amenais mon fils et ma fille pour tirer. Mais je ne sortais plus mes armes en montagne.
Leurs seules vraies vacances, c'était lors des croisières en mer. Une fois hors des eaux territoriales...
Alors j'ai quelques armes "bahutées" extérieurement. Eh bien parfois il m'arrive de remettre du bronzage à l'hématite pour protéger le métal. C'est mon Reb confédéré Uberti qui est le plus "patiné par le service". On jurerait que j'ai essayé de le transformer en antiquité. En tout cas, sa poignée est plus marquée que celle du vrai dont il est la réplique.

Le plus proche est la copie Uberti que j'ai achetée pour "économiser" le vieux revolver fabriqué à Richmond que l'on voit en haut de l'image.




J'ai monté sur l'Uberti le même anneau de calotte que celui de l'ancien mais il m'a fallu plusieurs années pour trouver non exactement le même, mais un qui ressemble. La crosse de l'ancien est en fait moins rouge que sur la photo mais a bien cet aspect de neuf qui est dû selon mon beau-frère ébéniste à la qualité remarquable du travail de vernis au tampon.
C'est pure spéculation de ma part, mais compte tenu de la qualité moyenne de la finition du reste de l'arme, il n'est pas impossible que le propriétaire qui a vendu cette arme à la famille après la guerre civile l'ait fait revernir par un ébéniste du temps où il la possédait. Questionné, mon oncle m'a dit que personne de notre famille, à sa connaissance, n'a fait revernir cette crosse.
"Je l'ai toutjou::  connue ainsi, mais pe::sonne ne s'en se::t jamais."
Il avait un fort accent béké et m'avait expliqué que cette arme avait été achetée à un planteur de Charleston qui avait besoin d'argent. Le commandant des troupes d'occupation avait pour consigne de ramasser les armes de poing des planteurs de Charleston et d'obliger ceux qui voulaient se réarmer à acheter des armes "nordistes". Il paraît que pour les armes longues, la question ne se posait pas. Mais hélas mon oncle est mort au début des années 1980 et si ses fils se sont partagés la collection d'armes, ils n'ont pas gardé la mémoire.

Toujours est-il que mon Uberti que j'ai acheté en 1970 s'est patiné sans que je l'arrose de vinaigre. Alcooliques21


Dernière édition par Cobravif le 2014-11-24, 17:35, édité 1 fois

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : Les vaniteux, les orgueilleux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.





avatar
Cobravif
Full
Full

Nombre de messages : 2309
Age : 65
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 24/09/2012
Arme favorite : Le Mat, Win73, Colt,
Shoot : 4585
Kill : 257

Voir le profil de l'utilisateur http://cobravif.technique.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Vieux trappeur le 2014-11-24, 17:10

Bonjour,

D'accord avec toi mais quand tu as un gros "COLTMAN" sur le dessus d'un Remington, ça mérite un coup de papier de verre!
Sinon, interdit de toucher aux poinçons et autres épreuves, bien sur!

_________________
avatar
Vieux trappeur
Paire
Paire

Nombre de messages : 154
Age : 49
Date d'inscription : 18/11/2011
Arme favorite : Remington 58 Army
Shoot : 2362
Kill : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par bbrmque le 2014-11-25, 00:06

Je me permettrais juste  de réagir avec un ''attention les amis'' sur la volonté d'effacer quelques marquages (même si je le comprend fort aisément, esthétiquement parlant Wink ), car certains sont obligatoires même s'ils ne sont pas beaux sad , et seul le ''black powder only'' semble déroger à la règle de notre pays (la loi est dure, mais c'est la loi) Inclassable36 ...

Je vous invite à (re?)lire la section trois du premier chapitre : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027792819&dateTexte=&categorieLien=id pour confirmer mes dires Crying or Very sad

Maintenant, pour ce qui est du flutage du canon, je ne puis que m'incliner devant le savoir de notre ami Tautavel, surtout si la notion de prudence l'emporte Coucou21 .

_________________
Bébert
, membre UFA & UNPACT.

-"T'es tellement saoul que tu tiens à peine ton arme. J'parie qu'imbibé comme t'es, tu m'vois double."
-"Mais j'ai deux colts, alors je t'aurai tous les deux."

Billy CLANTON VS Doc HOLLIDAY, dans TOMBSTON
avatar
bbrmque
Sheriff adjoint
Sheriff adjoint

Nombre de messages : 2316
Age : 43
Localisation : Sous le soleil de Guadeloupe...
Date d'inscription : 08/05/2013
Arme favorite : Winch' et Colt et...
Shoot : 4206
Kill : 135

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transformation Remington 1858

Message par Tautavel le 2014-11-25, 11:14

Bonjour à toutes et à tous,

Et pafffffff, là au moins, ça a le mérite d'être plus que clair.
Ceci étant, restons bon joueur, philosophe, mais surtout lucide et logique. Imaginez un seul instant que les anciennes générations de fabricants d'armes n'aient laissées et apposées aucunes ou si peu d'inscriptions sur leur production: je vous fais cadeau des galères pour enquêter et définir la provenance, date et lieu de fabrication etc etc et j'en passe.... Je possède une ancienne STEVENS en calibre 22LR ( un petit bijou ) et les inscriptions sur le boitier, même très légères, bien atténuées et "floutées" par l'usure du temps qui passe, m'on permis de situer l'arme dans le temps et fournies d'autres informations.
Bref, il est également vrai que certains fabricants pourraient faire un effort de discrétion car il ne sont vraiment pas au courant " du mode furtif " comme j'aime à le dire. Quand je regarde et compare mon Centaure à mon Remington, eh ben il n'y a pas photo. La fabrication Colt est un exemple de discrétion, et pour le choix des emplacements des marquages, les types n'ont pas eu besoin de sortir de St Cyr.... J'imagine qu'ils avaient tout simplement un oeil... artistique, et l'autre esthétique.
Ceci étant, je vais laisser mon Remington dans son état actuel, réfléchir encore un peu avant de commettre l'irréparable. Jusqu'à présent, je me suis accommodé de ces inscriptions, à tel point que je ne les remarque plus, ou si peu.

Les inscriptions sur le boitier sont à peine visibles, mais bel et bien présentes


Excellente journée à toutes et à tous
PS: et ne restez pas collés au bar toute la sainte journée, hein, car je vous tiens à l'oeil, hein...  

_________________


Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas la certitude absolue.
Albert Einstein
avatar
Tautavel
Brelan
Brelan

Nombre de messages : 644
Age : 66
Localisation : Jamais loin...
Date d'inscription : 03/11/2014
Arme favorite : Sharps, Centaure..
Shoot : 2001
Kill : 128

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Transformation Remington 1858

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum