Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par didj le Mar 25 Mar 2014 - 16:57

Remington sport 1858 Euroarms

bonjour a tous jai quelques petits question a vous posez sur cette arme .
le poid de l'arme au complet et de 1 kilos 92 gramme elle est - lourde que les arme actuel
il es dit sur un site americain ' Canon de 8 pouces, 7 rayures a gauche au pas de 1:25 '
lorsque je regarde dans le canon une rayure qui commence a 12h fini a 17h
quand est il vraiment si on ce base sur le 12h et 17h ?
Sur le canon il y le marquage REMINGTON SPORT ce la veux dire que le canon et en pas progressive ou non ?
l'arme n'avait jamais tiré , elle date de 1987 elle a passer pas mal d'années en vitrine et de bonne facture et tir
superbement bien un viser toucher sans rien rectifier
si on regarde au niveaux de l'entrefer le canon ne ressort pas comme sur un 1858 ? on me dit que se serais un model  REMINGTON-BEALS ?
merci a tous pour vos reponces
didj






avatar
didj
Loser

Nombre de messages : 2
Age : 55
Date d'inscription : 14/02/2014
Shoot : 1383
Kill : 2

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Patibulaire le Mar 25 Mar 2014 - 17:27

Ce que je peux déjà te dire, Didj, est que ce n'est pas un Beals, car le "voile" de dessous du canon est totalement différent, et il n'y a aucune "échancrure" de la carcasse au niveau de l'entrefer (voir ci-dessous la photo d'un Remington Beals)



Il s'agit donc bien d'un Remington New Model Army 1863 (appelé à tort "1858"), et le fait que le canon ne ressorte pas beaucoup de la carcasse au niveau de l'entrefer tient seulement au fabricant de la réplique (toutes les réplisques d'un même modèle diffère selon les fabricants).

Quant à l'appellation de "Sport", je suis incapable de t'aider, mais il ne manque pas sur ce forum de spécialistes qui pourront te renseigner beaucoup mieux que moi.
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1726
Age : 101
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4079
Kill : 212

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par nemessos le Mar 25 Mar 2014 - 18:15

Sport parce que c'est une arme avec un canon Neumann /  Lothar Walther (Sigle N visible) pour la compétition, avec un guidon dérivable. A l'époque, c'était une arme de qualité supérieur.  Cette arme ne possède pas de rayures à pas progressif.

Cette arme devrait tirer droit  !

Wink


Dernière édition par nemessos le Mar 25 Mar 2014 - 18:20, édité 2 fois
avatar
nemessos
Full
Full

Nombre de messages : 2790
Age : 53
Date d'inscription : 23/03/2012
Arme favorite : Colt Dragoon
Shoot : 5116
Kill : 164

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Jipé 87 le Mar 25 Mar 2014 - 18:17

didj a écrit:Remington sport 1858 Euroarms
' Canon de 8 pouces, 7 rayures a gauche au pas de 1:25 '
lorsque je regarde dans le canon une rayure qui commence a 12h fini a 17h
quand est il vraiment si on ce base sur le 12h et 17h ?






Bonjour,

Ton canon mesure 8", soit 25,4 x 8 = 203,2 mm, mais les rayures s’arrêtent au cône de raccordement, qui fait environ 5 mm de long, donc leur longueur est de 203,2 – 5 = 198,2 mm

De 12 H à 17 H, elles tournent de 360 x 5 / 12 = 150°
Le pas des rayures serait donc de 198,2 x 360 / 150 (= 198,2 x 12 / 5) = 475,68 mm =  18,73"
Donc, sauf erreur de ma part, le pas des rayures serait de l’ordre de 1:19"

Si le pas est de 1:25", (25" = 635 mm)
L’angle de rotation des rayures sur la longueur (rayée) du canon serait de 360 x 198,2 / 635 = 112,365°
Comme un tour de cadran fait 360°, une rayure qui commence à 12 h devrait finir à :
12 x 112,365 / 360 = 3,7455 h, soit 3h 44 mn 44 sec

Avec un pas de 1:25", une rayure qui commence à 12 h devrait se terminer, toujours sauf erreur, à 15 h 45 mn environ…

PS : Je vois sur une de tes photos que la came-arrêtoir frotte sur le barillet, et a laissé une trace sur le bronzage :



Il faudrait pierrer légèrement et polir le dessus de la came...
avatar
Jipé 87
Brelan
Brelan

Nombre de messages : 571
Age : 67
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 24/03/2013
Arme favorite : Les armes du XIXème
Shoot : 2454
Kill : 141

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Duncan OXBURRY le Mer 26 Mar 2014 - 18:50

Patibulaire a écrit:Ce n'est pas un Beals, car le "voile" de dessous du canon est totalement différent, et il n'y a aucune "échancrure" de la carcasse au niveau de l'entrefer (voir ci-dessous la photo d'un Remington Beals)

Merci Pat, car je me demandais bien ce qu'était un Remington Beals !
C'est une invention moderne ou d'époque ?

_________________
Un Gentleman ne voudrait pas paraître armé, mais ne serait pas assez fou pour aller sans armes !
avatar
Duncan OXBURRY
Quinte
Quinte

Nombre de messages : 1102
Age : 75
Localisation : Ile de France - Val de Marne
Date d'inscription : 23/10/2010
Arme favorite : Colt army 1860 &
Shoot : 3729
Kill : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Col. Mortimer le Mer 26 Mar 2014 - 22:05

Bonsoir,

Le Beals, est une arme ayant réellement existé même si les fabricants de répliques prennent certaines liberté avec leurs modèles:

   Remington-Beals Army Model Revolver: Calibre .44 PN. Canon de 20 cm. Voile (sous le refouloir) court. 1 900 armes fabriquées de 1861 à 1862, dont environ la moitié vendues à l'US Army.
   Remington-Beals Belt Model Revolver: Calibre .36 PN. Canon de 19 cm. Voile court. 14 500 armes fabriquées de 1861 à 1862. Environ 1 000 vendues à l'US Navy.
   1861 Army Revolver: Calibre .44 PN. Canon de 20 cm. Voile long. 6 000 armes fabriquées en 1862, la plupart vendue à l'US Army.
   1861 Navy Revolver: Calibre .36 PN. Canon de 18,7 cm. Voile long. 7 000 armes fabriquées en 1862. Environ 1 000 vendues à l'US Navy.

En fait, les Remington Army, Navy et Belt-Revolvers, brevetés par l'inventeur F.Beals en 1858 ont évolué en trois phases. - La première phase, fabrication 1861/62. - La seconde phase date de 1861 avec une modification sur le refouloir ayant pour but de le rendre plus solide. - La troisième et dernière phase date effectivement de 1863, et lui apporte l'aspect final. Le refouloir a encore une fois été modifié, les encoches intermédiaires entre les cheminées ont été ajoutées et le guidon conique en laiton a été remplacé par un en fer.


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Remington_New_Army/Navy_Revolver

Wikipédia n'est pas une référence absolue mais pour qu'il soit signalé et décrit il faut pour le moins qu'il ait un petit peu existé... Wink

D.M.

_________________
Avis d'un béotien n'ayant aucune expérience et n'en aura jamais dans quelque domaine que ce soit et surtout pas celui des armes... Neutral
avatar
Col. Mortimer
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1605
Age : 69
Localisation : Somewhere in the west
Date d'inscription : 22/06/2013
Arme favorite : Sharps, ROA, Rem 58
Shoot : 3373
Kill : 112

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Patibulaire le Jeu 27 Mar 2014 - 8:24

Col. Mortimer a écrit:Bonsoir,

Le Beals, est une arme ayant réellement existé même si les fabricants de répliques prennent certaines liberté avec leurs modèles:

   Remington-Beals Army Model Revolver: Calibre .44 PN. Canon de 20 cm. Voile (sous le refouloir) court. 1 900 armes fabriquées de 1861 à 1862, dont environ la moitié vendues à l'US Army.
   Remington-Beals Belt Model Revolver: Calibre .36 PN. Canon de 19 cm. Voile court. 14 500 armes fabriquées de 1861 à 1862. Environ 1 000 vendues à l'US Navy.
   1861 Army Revolver: Calibre .44 PN. Canon de 20 cm. Voile long. 6 000 armes fabriquées en 1862, la plupart vendue à l'US Army.
   1861 Navy Revolver: Calibre .36 PN. Canon de 18,7 cm. Voile long. 7 000 armes fabriquées en 1862. Environ 1 000 vendues à l'US Navy.

En fait, les Remington Army, Navy et Belt-Revolvers, brevetés par l'inventeur F.Beals en 1858 ont évolué en trois phases. - La première phase, fabrication 1861/62. - La seconde phase date de 1861 avec une modification sur le refouloir ayant pour but de le rendre plus solide. - La troisième et dernière phase date effectivement de 1863, et lui apporte l'aspect final. Le refouloir a encore une fois été modifié, les encoches intermédiaires entre les cheminées ont été ajoutées et le guidon conique en laiton a été remplacé par un en fer.


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Remington_New_Army/Navy_Revolver

Wikipédia n'est pas une référence absolue mais pour qu'il soit signalé et décrit il faut pour le moins qu'il ait un petit peu existé... Wink

D.M.


Mes respects du matin, Colonel,

Dis-moi, je m'étonne de la source que tu as choisie pour répondre à Duncan. N'aurais-tu pas pu te référer à un certain ouvrage de D. Bianchi entré récemment en ta possession ?
avatar
Patibulaire
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1726
Age : 101
Localisation : A l'est du Mississipi
Date d'inscription : 28/08/2013
Arme favorite : Kentucky
Shoot : 4079
Kill : 212

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Jipé 87 le Jeu 27 Mar 2014 - 8:58

Col. Mortimer a écrit:
Wikipédia n'est pas une référence absolue mais ...


Oh que non !  MDR48 

Par exemple, si on ouvre la page "Pistolet (arme)" sur Wikimachin : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pistolet_(arme) on tombe sur ça :



...et si on clique sur l'image en question, on ouvre ça : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:P%C3%A9tard-vend%C3%A9en.jpg



Cent cons m'enterrent !    MDR71 

J'avais cherché à envoyer un rectificatif, mais je n'avais pas trouvé comment faire...  Hein43
avatar
Jipé 87
Brelan
Brelan

Nombre de messages : 571
Age : 67
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 24/03/2013
Arme favorite : Les armes du XIXème
Shoot : 2454
Kill : 141

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Duncan OXBURRY le Jeu 27 Mar 2014 - 10:36

Merci à vous tous, pour ces explications, vous connaissez mon peu d'engouement pour Remington, mais il est bon malgré tout d'avoir une culture générale.
Donc, si j'ai bien tout compris (dixit Coluche), à l'encontre du Colt 1860 Army, le Remington Army à balbutié pendant plusieurs années (jusqu'en 1863), avant d'être acceptable pour le service.

_________________
Un Gentleman ne voudrait pas paraître armé, mais ne serait pas assez fou pour aller sans armes !
avatar
Duncan OXBURRY
Quinte
Quinte

Nombre de messages : 1102
Age : 75
Localisation : Ile de France - Val de Marne
Date d'inscription : 23/10/2010
Arme favorite : Colt army 1860 &
Shoot : 3729
Kill : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Cobravif le Sam 26 Avr 2014 - 19:13

Duncan OXBURRY a écrit:Merci à vous tous, pour ces explications, vous connaissez mon peu d'engouement pour Remington, mais il est bon malgré tout d'avoir une culture générale.
Donc, si j'ai bien tout compris (dixit Coluche), à l'encontre du Colt 1860 Army, le Remington Army à balbutié pendant plusieurs années (jusqu'en 1863), avant d'être acceptable pour le service.




Ayant été amené à remettre en état une réplique Euorarms de Remington 1858, j'en avais mis un tuto sur un forum ami. Un certain Duncan avait fait remarque qu' "Un Euroarms, ça peut donc casser ! Normal puisque c'est un Remington." Et j'avais donc répondu ce que je joins ci-dessous.
Un Euroarms, ça casse aux points faibles de tous ces revolvers.
Mais surtout, que ça reste entre nous.
Autrement sinon les remingtonnistes vont te pourchasser dans tous les cañons, sierras, impasses, traboules, couloirs de mines et réserves indiennes de ce forum, avec des propos sentencieux du genre: "Eh, cher monsieur, auriez vous l'obligeance de bien vouloir dégainer l'amas de ferraille qui vous sert de décoration de ceinturon, que nous puissions comparer les qualités respectives de nos glorieuses raies Minh Thong et de la production de M. Samuel qui se prétend Col. Colt."
Car il paraît que la raie Ming Thong a été inventée dans l'arrière-cuisine d'un restaurant de poisson tenu par un certain Ming Li Fu, blanchisseur attitré du 7e de Cavalerie, qui avait fait faillite à cause des guerres indiennes qui avaient décimé ses pratiques.
Ledit Ming Li Fu s'était donc reconverti et avait installé dans Coyote Gulch un restaurant de poisson qui avait du mal à trouver du poisson parce qu'il était à trois mille kilomètres de la mer.
Donc dans son arrière boutique, M. Ming Li Fu décida-t-il d'utiliser du caoutchouc durci, qu'on venait d'inventer, pour en faire des sortes de sandales simples avec la bride passant entre les orteils. Une version chinoise de cette chaussure que portaient les Japonais depuis des siècles sous le nom de "zoori". Il décida d'appeler cette chaussure nouvelle la "raie" - parce que la forme de la chaussure avant assemblage rappelait ce poisson plat que le blanchisseur-cuisinier-savetier aurait bien aimé cuisiner si la mer n'avait été si loin - et il adjoignit un nom bien de chez lui "Ming Thong", Ming pour son prénom qui rappelait une grande dynastie de son pays natal et Thong parce que voilà quoi.
Et ce qui est curieux, c'est que ce nom qu'il avait adjoint en final et sans raison à celui de son invention est le seul qui soit passé à la postérité.
Seulement, un jour où il a eu un client pour sa fameuse raie à l'huile de vidange de machine à vapeur de pompe de puits, il fut inculpé d'empoisonnement parce que son client devint aveugle et se mit à délirer, en disant même qu'un jour viendrait où le Président des États-Unis serait un Noir dont la grand-mère vivrait à Hawaï ; c'est dire s'il était atteint !
Devant la gravité de son état, le jury du tribunal itinérant du Juge Roy Bean condamna le Chinois soit à finir l'assiette de poisson du client, soit à 1857 ans de pénitencier (1857 ans, parce que le Juge savait à peine lire et qu’il a donc pris comme durée de peine l'année au cours de laquelle le procès avait lieu). Mind Li Fu fit le bon choix et opta pour le pénitencier se disant que pendant la durée de sa peine il trouverait bien le moyen d'inventer quelque chose pour en devenir propriétaire.
Mais, pour monter son arnaque, il lui fallait un peu de pognon. Par intermédiaire de son avocat, il prit donc contact avec un mécanicien spécialisé de Ilion qui lui racheta le brevet de sa sandale.
Le détenu et l'avocat marron se partagèrent le montant de la vente. Mais bien que véreux, l'avocat n'était pas de taille. En effet, il est un dicton qui fait autorité dans le monde des affaires : "Il faut trois Juifs pour faire un Grec, mais dix Grecs pour faire un Chinois."
L'avocat se trouva donc marron pour de bon et Ming Li Fu se retrouva propriétaire du pénitencier de Las Vegas. Il vendit les détenus, dont l'avocat, au Consul Général de Chine à San Francisco, un village mexicain où les Chinois entassaient des rails de chemin de fer, et transforma le pénitencier en hôtel-casino en espérant que ça marcherait. Il paraît que l'affaire a prospéré depuis.
Le mécanicien d'Ilion a essayé de fabriquer les sandales, mais si les images étaient compréhensibles, les données écrites étaient des petits dessins incompréhensibles. Un gamin dégourdi qui venait du Tonkin, un certain Ho Chi Minh, a traduit, moyennant finances, les petits dessins. Cela ne correspondait pas exactement aux images mais le courageux mécanicien finit par sortir son premier prototype.
Il déposa le brevet de ce qui était importable comme chaussure mais entrait parfaitement dans le fourreau de cuir pour revolver des uniformes de milices et de l'armée. Et en bon États-unien, il américanisa le nom en Remington. C'était en 1858, un an après la vente du brevet par Ming Li Fu. C'est qu'avec le développement de la machine à vapeur, les choses commençaient à aller vite en Amé- rique !
Des originaux ont donc commencé à se servir de ces sandales comme ils avaient appris au sortir de l'enfance, vers l'âge de trois ans : ils y firent entrer de la poudre à fusil piquée dans la tabatière de leur papa, des balles de plomb volées dans le dentier de leur grand-mère et il y posèrent les amorces de leur oncle pécheur, amorces au fulminate de mercure qui faisaient fuir les poissons. C'est ainsi que le Remington trouva, tout à fait par hasard, un rôle dans le monde des revolvers.
Mais surtout, mon bon Duncan, si tu relaies cette histoire vers certains membres de ce forum,  ne leur dis pas que c'est la raison qui pourrait faire qu'un Remington tire comme une savate. Nous serions deux à les avoir aux fesses dans les traboules, cañons, etc. (voir ci-dessus) du forum.
lol!


Dernière édition par Cobravif le Dim 27 Avr 2014 - 10:44, édité 4 fois (Raison : Correction de coquilles)

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : Les vaniteux, les orgueilleux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.





avatar
Cobravif
Full
Full

Nombre de messages : 2309
Age : 65
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 24/09/2012
Arme favorite : Le Mat, Win73, Colt,
Shoot : 4585
Kill : 257

Voir le profil de l'utilisateur http://cobravif.technique.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Col. Mortimer le Sam 26 Avr 2014 - 22:12

Cobravif a écrit:



Duncan OXBURRY a écrit:Merci à vous tous, pour ces explications, vous connaissez mon peu d'engouement pour Remington, mais il est bon malgré tout d'avoir une culture générale.
Donc, si j'ai bien tout compris (dixit Coluche), à l'encontre du Colt 1860 Army, le Remington Army à balbutié pendant plusieurs années (jusqu'en 1863), avant d'être acceptable pour le service.




====================================================================================================================================================================================================================================

Mais surtout, mon bon Duncan, si tu relaies cette histoire vers certains membres de ce forum,  ne leur dis pas que c'est la raison qui pourrait faire qu'un Remington tire comme une savate. Nous serions deux à les avoir aux fesses dans les traboules, cañons, etc. (voir ci-dessus) du forum.


lol!




Bonsoir Duncan et Cobravif,

Vous savez, si je ne vous aimais pas autant tous les deux et si ce n'était pas si bien écrit....................   dégaine 

 Applaudissements02 

_________________
Avis d'un béotien n'ayant aucune expérience et n'en aura jamais dans quelque domaine que ce soit et surtout pas celui des armes... Neutral
avatar
Col. Mortimer
Couleur
Couleur

Nombre de messages : 1605
Age : 69
Localisation : Somewhere in the west
Date d'inscription : 22/06/2013
Arme favorite : Sharps, ROA, Rem 58
Shoot : 3373
Kill : 112

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par bbrmque le Dim 27 Avr 2014 - 2:45

Là, faut avouer, bien d'accord avec le colon, chapeau bas messieurs Coucou21 

_________________
Bébert
, membre UFA & UNPACT.

-"T'es tellement saoul que tu tiens à peine ton arme. J'parie qu'imbibé comme t'es, tu m'vois double."
-"Mais j'ai deux colts, alors je t'aurai tous les deux."

Billy CLANTON VS Doc HOLLIDAY, dans TOMBSTON
avatar
bbrmque
Sheriff adjoint
Sheriff adjoint

Nombre de messages : 2316
Age : 43
Localisation : Sous le soleil de Guadeloupe...
Date d'inscription : 08/05/2013
Arme favorite : Winch' et Colt et...
Shoot : 4206
Kill : 135

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Cobravif le Dim 27 Avr 2014 - 10:38

Voyons, Ô mon Colonel Mortimer.
Si je mets de telles dépêches de presse en ligne, c'est bien pour alimenter le bouillonnement dans la marmite, et parce que moi aussi je vous aime bien - Et que je ne voudrais pas me sentir observé par l’œil noir d'une de tes 1858. (Surtout que cet après-midi, je chante en chorale pour un spectacle et que nous avons Habanera de Carmen au programme. Alors je me méfie de l’œil noir)  Wink
J'ai moi aussi un petit Remington charmant qui fait mignon dans une pochette de dame et que j''ai mis en scène dans le Roman.
Je trouve assez amusant ces débats où la verve se mêle à la passion... raisonnable.
Le Remington que j'ai remis en état pour un ami très cher, c'est moi  qui le lui avais offert en 1976 ou 77. Je l'avais au départ acheté pour moi et j'en avais tiré un fort bon parti. Malheureusement, lorsque cet ami s'est marié je n'avais plus assez de pennies pour lui offrir un cadeau digne de notre amitié et je lui ai donné cette partie de moi-même.
Car toutes les armes de ma collection sont une partie de moi-même. Et comme elles ne sont finalement pas si nombreuses, en voir partir une est un gros sacrifice. Et je ne suis pas près de laisser partir mon petit Remington qui m'est aussi cher que mon LeMat ou mes deux Colts 1851 - l'ancien et la réplique - ou encore que mes sabres de samouraï ou celui de Cavalerie Légère Mle 1822 avec lequel je défilais à Saint-Cyr et à l’École d'Artillerie de Châlons sur Marne.
De toute façon, l'arme du tireur, c'est le projectile et non le lanceur.
 Inclassable36 

_________________
Les hommes se répartissent naturellement en trois classes : Les vaniteux, les orgueilleux et les autres.
Ne faisant pas partie de leur classe, je n'ai jamais rencontré les autres.





avatar
Cobravif
Full
Full

Nombre de messages : 2309
Age : 65
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 24/09/2012
Arme favorite : Le Mat, Win73, Colt,
Shoot : 4585
Kill : 257

Voir le profil de l'utilisateur http://cobravif.technique.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remington sport 1858 Euroarms de 1987

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum