Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord

Aller en bas

Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord

Message par Ringo le Jeu 30 Nov 2017 - 18:55

Ceux qui s'intéressent à la culture indienne, et je sais qu'ils sont nombreux sur le ROW, connaissent déjà probablement ce livre. Sinon, s'ils lisent l'anglais d'Amérique du Nord,  ils peuvent en télécharger le texte gratuitement et légalement par exemple ici : http://imp.lss.wisc.edu/~jrvalent/AIS/Assets/Pdfs/BookTanner.pdf. S'ils préfèrent lire un vrai livre, ils peuvent le trouver sans difficulté sous son titre original "A Narrative of the Captivity and Adventures of John Tanner: (U. S. Interpreter at the Saut de Ste. Marie,) During Thirty Years Residence Among the Indians in the Interior of North America".

Ceux qui préféreraient le lire en français peuvent le trouver soit sous forme numérique à télécharger légalement et gratuitement par exemple là https://fr.wikisource.org/wiki/M%C3%A9moires_de_John_Tanner/Texte_entier, soit sous forme papier sous le titre "Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord".


Je reproduis la présentation de l'éditeur français pour vous donner envie de vous procurer ce livre passionnant :
"John TANNER, chasseur, guide et narrateur, né vers 1780 sur les bords de la rivière Kentucky, était le fils d’un ancien prédicateur de Virginie établi dans la région de la rivière Kentucky. Après la mort de sa mère, il avait alors deux ans, sa famille s’installa à Elk Horn (Kentucky), puis au confluent de l’Ohio et du Grand Miami, où son père se fixa dans une ferme. C’est là qu’en 1789 des Chaouanons enlevèrent John. Nommé Shaw-shaw-wa-ne-ba-se (« faucon »), il fut par la suite adopté par une famille indienne.

Peu après, une vieille Outaouaise l’acheta et l’emmena vivre d’abord à la baie Saginaw (Michigan) puis, quand il eut 13 ans, dans la région de la rivière Rouge, d’où venait son mari, un Sauteux.

Tanner raconte avec pittoresque, dans A narrative of the captivity and adventures of John Tanner [...], comment il s’était adapté à une culture radicalement différente de celle dans laquelle il avait grandi.

Enfant, il avait compris à la fois qu’il n’avait aucune chance d’échapper aux Indiens et qu’il était bien mal préparé à survivre parmi eux. Peuple nomade, les Sauteux vivaient encore de chasse et de piégeage dans les forêts nordiques, conformément à leurs traditions.

Tanner observa leur structure sociale et la décrivit avec force détails, de sorte que son récit présente un tableau remarquable de la culture indienne.

Protégé, par sa mère adoptive, des brutales manifestations d’impatience des hommes de la tribu, Tanner finit par devenir un chasseur et un trappeur aussi habile qu’eux.

Pendant longtemps, semble-t-il, il se résigna à partager leur existence. Dans son récit, il oppose l’honnêteté des Indiens à la rapacité des trafiquants de fourrures. Il apprit à parler leurs langues et oublia presque la sienne, à tel point, nota-t-il plus tard, qu’il ne pouvait plus « parler un anglais compréhensible ».

Enlevé dès son plus jeune âge par les indiens de la frontière. Il passe tout l’adolescence et les premières années de l’âge mûr dans les misères et les délices de cette vie sauvage, avec lesquelles il lui sera ô combien difficile de rompre pour revenir à la vie civilisée.

Tanner ne reverra sa terre natale qu’en 1819 pour constater que depuis longtemps il n’était plus fait pour l’existence bien réglée d’une communauté agricole.
Il fit la rencontre d'Edwin James, chirurgien de l’armée américaine, qui nota patiemment ses souvenirs et les fit publier à New York en 1830 avec une section de son cru sur la vie des Indiens et leurs langues.
Les circonstances tragiques de sa vie feront John Tanner un observateur privilégié de la culture amérindienne. Son histoire est celle des derniers feux de la culture indienne sur le continent nord-américain et de la naissance du Canada et des États-Unis modernes
."

Bonne lecture !
Coucou21

_________________
«La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité» Albert Camus
avatar
Ringo
Sheriff adjoint
Sheriff adjoint

Nombre de messages : 10889
Age : 63
Localisation : Armorique
Date d'inscription : 22/11/2011
Arme favorite : GLB S&G
Shoot : 15921
Kill : 583

Voir le profil de l'utilisateur http://repliquesoldwest.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord

Message par Invité le Jeu 30 Nov 2017 - 21:29

Merci pour ces liens...  Inclassable36  je sens que je vais me régaler...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord

Message par lakota le Ven 1 Déc 2017 - 8:41

Je pense que je vais me régaler, merci Ringo! Coucou21

_________________
En matière de whiskies, j'ai des goûts simples, je me contente aisément du meilleur.
avatar
lakota
Sheriff adjoint
Sheriff adjoint

Nombre de messages : 2228
Age : 63
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 28/10/2012
Arme favorite : Colt Army 1860
Shoot : 4566
Kill : 79

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de John Tanner ou Trente années dans les déserts de l'Amérique du Nord

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum